Le métier de baby-sitter, communément appelé nounou, consiste à garder un enfant à son domicile quand ses parents sont indisponibles ou ont une obligation à l’extérieur. Il s’agit d’un métier un peu difficile, mais épanouissant et enrichissant. Mais alors, quelles sont les missions d’un baby-sitter et a-t-on besoin d’une formation pour exercer ce métier ?

Baby-sitter : principales missions

La garde d’enfant est un emploi à part entière qui consiste à la fois à prendre soin de l’enfant, à le surveiller et à assurer sa sécurité quand ses parents ne sont pas là. Le baby-sitter doit donc garantir le confort de l’enfant et son bien-être sur tous les plans. Il doit notamment nourrir l’enfant pour assurer son développement, faire sa toilette pour qu’il reste propre, le changer, entretenir son environnement, l’assister dans ses activités d’éveil, surveiller l’évolution de son comportement et lui apporter une aide scolaire. Dans l’exercice de son travail, le baby-sitter doit respecter les règles établies par les parents de l’enfant.

Formation pour devenir baby-sitter

Devenir baby-sitter ne requiert aucun certificat particulier ni un agrément. L’essentiel est que vous aimez les enfants et que vous sachiez en prendre soin. Si vous voulez vraiment être un professionnel dans le domaine et si vous désirez gagner plus d’argent, vous pouvez suivre certaines formations spécialisées pour l’obtention d’un diplôme, par exemple un CAP petite enfance, un BEP carrières sanitaires et sociales, CQP garde d’enfant, un titre d’assistant de vie aux familles, un Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur ou un Prévention et secours civiques de niveau 1. Pour être un baby-sitter, vous devez aussi posséder certaines qualités. En effet, vous devez être patient avec les enfants et compréhensif. Vous devez également être respectueux, consciencieux, pédagogue, tolérant, poli et capable de vous adapter à chaque situation. En outre, vous devez être responsable, réactif, minutieux et digne de confiance pour que les parents puissent vous laisser avec leur enfant seule. À part toutes ces qualités, vous devez également avoir des compétences, notamment en gestes de premier secours, psychologie enfantine, sécurité domestique, techniques d’éveil et des notions en l’environnement de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *